Marmottine défend les bijoux made in France depuis 15 ans

Depuis sa création en 2006, Marmottine a fait le choix de ne distribuer que des marques de bijoux françaises, et ce bien avant que le Made in France soit à la mode… Que ce soit en bijouterie fantaisie ou en bijouterie joaillerie, les créateurs que nous distribuons fabriquent leurs modèles en France, dans leurs propres ateliers ou dans des ateliers de professionnels. Ce choix répond à une demande de nos clients et à une volonté affichée de perdurer un savoir-faire ancestral. La fabrication française est aussi un gage de qualité des matières premières et de solidité du produit fini.

Le design des bijoux est réalisé par des créateurs français, designers ou bijoutiers. Toute la chaîne de fabrication des bijoux est ensuite réalisée en France dans les ateliers des différentes spécialités : fondeur, sertisseur, doreur, argenteur, lapidaire, diamantaire, graveur… Puis un contrôle qualité est effectué dans nos bureaux avant chaque expédition. 

Des bijoux artisanaux et des métiers ancestraux

Le processus de fabrication d’un bijou fait appel à des métiers de précision, à des savoir-faire ancestraux dont l’apprentissage en France est reconnu.

L’apprêteur (ou affineur) : c’est lui qui mélange les métaux précieux pour obtenir les alliages, puis il les lamine en plaque ou les étire en tiges. Ensuite il fournit à l’artisan bijoutier un métal prêt à être travaillé.

Le chaîniste : comme son nom l’indique, il fabrique des chaînes, qui seront ensuite coupées à la longueur désirée pour en faire des colliers ou des gourmettes.

Le fondeur : il fabrique des moules pour reproduire en série les bijoux dessinés par le bijoutier.

Le graveur : il grave sur le métal (argent ou or) des lettres, des prénoms, des blasons, à main levée. De nos jours, on utilise de plus en plus la gravure laser, plus mécanique mais moins onéreuse. Cependant, certains modèles sont réalisés manuellement pour un rendu exceptionnel.

Le gemmologue : c’est le spécialiste des pierres précieuses, pierres fines et organiques. Lui seul est capable d’évaluer la valeur d’une pierre, qui déterminera le prix final du bijou.

L’émailleur : il fond des verres de couleur sur le bijou pour le colorer. C’est une technique peu usitée mais qui revient régulièrement dans les collections de bijoux.

Le made in France dans une démarche éthique

Le choix du made in France correspond à une démarche éthique et non protectionniste. Nos régions regorgent de talents et de savoir-faire historiques qui, si l’on ne fait rien, sont amenés à disparaître. La crise sanitaire a mis en lumière le danger que représente la dépendance de notre pays vis-à-vis de l’étranger, notamment de l’Asie, en matière industrielle. La bijouterie est une industrie qui fait vivre des milliers de personnes en France. De plus, le savoir-faire français est un gage de qualité, chose importante en matière de bijoux, que l’on aime garder longtemps et transmettre à ses enfants. Quand on achète un bijou pour faire un cadeau à l’occasion d’un événement important comme un baptême ou une communion, on s’attend à un bijou de qualité qui s’inscrit dans la durée.

Des bijoux réalisés dans toute la France

Les créateurs de bijoux qui fournissent Marmottine sont répartis dans tout l’hexagone et dans les principales régions de France :

Les Hauts de France : La marque FlowersForZoé crée ses bijoux en cuir près de Lille et travaille avec des matières premières d’exception. Dans l’Oise, la société Les Empreintes immortalise vos empreintes digitales et autres dessins sur des bijoux uniques.

Ile de France : On ne présente plus la Monnaie de Paris qui frappe non seulement notre monnaie mais aussi de sublimes médailles dans le plus grand atelier de France en plein cœur de Paris, quai de Conti. Ilado, la seule marque de bolas de grossesse fabriquées en France, a choisi Paris pour produire ses collections. JDL Créations sublime les perles de culture du monde entier depuis son atelier en banlieue parisienne.

Bretagne : Mon Petit Poids a posé ses valises près de Rennes où sont fabriqués les colliers, sautoirs et bracelets expédiés aux quatre coins de la France.

Auvergne Rhône Alpes : La région lyonnaise est historiquement un bassin d’emploi important pour les métiers de la bijouterie joaillerie. Lafami et la Fée Galipette sont implantés à Lyon, tout comme Petits Trésors et ses célèbres bijoux personnalisés. La marque Je T’Ador, dont le créateur est Meilleur Ouvrier de France, est basée à Charbonnière les Bains. Loupidou s’est taillé une renommée internationale depuis Roanne. Augis, célèbre médailliste, produit depuis plus de 100 ans à Lyon et à Saumur.

Provence Alpes Côte d’Azur : Mikado, spécialiste des bijoux enfant, et My First Diamond, la marque qui a démocratisé le diamant pour en faire un bijou abordable et accessible, ont la chance de vivre sous le soleil de Nice.