Tout savoir sur le diamant, pierre du mois d’avril

Le roi des pierres précieuses

Le diamant a fait fantasmer des générations de femmes. Il s’est imposé comme la pierre des bagues de fiançailles. Les diamants les plus célèbres de l’Histoire  ont une valeur inestimable. Remarquable par sa dureté et son inaltérabilité, il l’est aussi par la lumière spectrale qui s’en dégage quand il est bien taillé. Le roi des pierres précieuses est aussi la pierre du mois d’avril. Pendant longtemps réservé aux occasions spéciales, le diamant s’est démocratisé et nous le retrouvons dans de nombreuses collections en bijouterie joaillerie, pour rehausser de son éclat les médailles et bracelets, même dans les collections de bijoux pour enfants. Pour acheter votre diamant en connaissance de cause, voici tout ce que vous devez savoir !

Le diamant est le plus dur des minéraux

Il doit d’ailleurs son nom à sa dureté : en grec, adamas signifie indomptable. Le diamant est composé de carbone pur. Les atomes de carbone y sont disposés  régulièrement et solidement, ce qui en fait le plus dur des minéraux. Il n’existe aucun minéral d’une dureté approchant celle du diamant : sa résistance à l’abrasion est 140 fois plus forte que celle des rubis et saphirs, pierres les  plus dures après lui. Son éclat est intense et il est chimiquement inattaquable. 

On reconnaît la valeur d’un diamant avec la règle des 4 C

La qualité et la valeur d’un diamant se calculent selon la règle anglo-saxonne des 4 C (Color, Carat, Clarity, Cut). Cette règle est internationale  et s’applique dans le monde entier, pour l’ensemble du commerce du diamant, sous l’égide des organisations internationales Gemological Institue of America (GIA), International Diamond Council (IDC) et la Confédération Internationale de la Bijouterie Joaillerie Orfèvrerie (CIBJO). 

Color (la couleur) :

Les diamants existent dans toutes les couleurs. La majorité des diamants sont clairs et évoluent dans toute une gamme de blancs allant d’un blanc exceptionnel à un blanc légèrement teinté. Une classification alphabétique détermine la qualité de la couleur du diamant blanc, allant de D (pour blanc exceptionnel) à Z (pour les diamants légèrement teintés 4).

De D à H : diamant blanc, extra à exceptionnel

De I à L : diamant blanc légèrement nuancé

De M à Z : diamant légèrement teinté, virant sur le jaune

Plus un diamant est blanc, plus il a de la valeur. Cependant, il existe des exceptions : les diamants de couleur franche (vert, rouge, bleu, brun, jaune, noir) sont exceptionnels car rares  et réservés à une clientèle d’initiés, pour lesquels les prix peuvent s’envoler. 

Carat (le poids) :

Le Carat est l’unité de mesure du poids du diamant. Il tient son nom de la graine de caroubier, le caroube (« kuara »), fruit africain dont la propriété est d’être immuablement identique d’un fruit à l’autre. A l’origine, la graine de caroube servait à mesurer le diamant. Depuis 1907, on a adopté ce métrique partant du principe que 1 carat = 0,20 grammes. 

Clarity (la pureté) :

La pureté est, après la couleur, un critère sélectif pour déterminer la valeur d’un diamant. Un diamant peut être d’un blanc pur mais présenter des imperfections (vulgairement appelés des crapauds).  Ces imperfections peuvent être de différentes natures : des minéraux inclus, des fissures, des figures de croissance marquées. Un diamant est considéré comme « pur » lorsqu’aucune inclusion n’est visible à la loupe grossissante 10 fois. Là encore il existe une classification du GIA pour mesurer la pureté d’un diamant : 

If (Internally Flawless)absolument transparent et exempt d’inclusion observé à la loupe 10x

Vvs1* &  vvs2* (very very small inclusions) : minuscules inclusions très difficilement visibles à la loupe 10x

Vs1* & vs2* (very small inclusions) : très petites inclusions difficilement visibles à la loupe 10x

Si1* & si2* (small inclusions) : petites inclusions facilement visibles à la loupe 10x

I1 (piqué 1) : inclusions très facilement visibles à la loupe 10x mais difficilement visibles à l’œil nu

I2 (piqué 2) : grandes et nombreuses inclusions très facilement visibles à l’œil nu

I3 (piqué 3) : grandes et nombreuses inclusions très facilement visibles à l’œil nu et affectant la brillance

 

Cut (la taille) :

La taille est un critère déterminant qui rend hommage au savoir-faire du lapidaire. La taille du diamant a beaucoup évolué au fil des siècles, jusqu’à déterminer une taille optimale pour rendre la lumière et l’éclat propre à cette pierre précieuse. On appréciera la taille d’un diamant à sa forme et au type de taille, à ses proportions, à la symétrie. On dénombre 3 tailles de référence principales : la taille Parango pour l’Allemagne, le Brillant standard scandinave pour le Nord de l’Europe et la taille Tolkowsky pour les Etats–Unis.

IL existe des grades de taille pour les diamants facettés :

Très bonne : remarquable brillance, particularité de tailles petites ou à peine marquées, très bonnes proportions

Bonne : bonne brillance, quelques particularités de taille, faible différence avec les proportions idéales

Moyenne : brillance altérée, quelques particularités de taille, importante différence avec les proportions idéales

Médiocre : brillance considérablement altérée, importantes et nombreuses particularités de taille, considérables différences avec les proportions idéales